ld it at gb fr

Cartes muettes

Il existe depuis belle lurette, au sein des études romanes („romanistique“), l’usage de dépouiller les cartes originales d’un atlas linguistique en typisant leur contenu selon différents critères linguistiques, et d’en reporter le bilan sur des « cartes muettes »: cf. Karl Jaberg, in: Zeitschrift für romanische Philologie 30 (1906) 512.

En règle générale, les cartes muettes contiennent le réseau des points d’enquête de l’atlas en question, ainsi que des indications sommaires relatives à la topographie et à la division politique respectives. Elles doivent être mises à la disposition du géolinguiste en grandes quantités.

 

Pour l’ALD-II, il existe quatre spécimens de cartes muettes: avec ou sans polygonisation du réseau-ALD, avec les en-têtes « ALD » et « ALD-II ».